véhicules mobilize à bergame

Le partage peut être moderne, durable et parfois économe. Tout particulièrement quand il s’agit de partager des voitures. Véritable outil pour “réorienter” la mobilité des entreprises, nous avons été observé le projet d’autopartage à Bergame, une ville pilote pour la marque Mobilize Share de Renault.

L’autopartage est une vieille histoire, du moins en Allemagne. Dès la fin de l’année 1990, le « Stadtteil Auto Carsharing » est créé à Aix-la-Chapelle. Et bien que le phénomène ne perce pas immédiatement, plusieurs compagnies voient tout de même le jour. Elles se spécialisent dans les besoins de mobilité des particuliers, mais ne s’intéressent pas à ceux des entreprises. Aujourd’hui le  « Stadtteil Auto Carsharing » existe toujours mais est connu sous le nom de de “Cambio”. Cette organisation qui rassemble de nombreux acteurs de l’autopartage a récemment été rejoint par le groupe Renault et plus particulièrement deux de ses entités. Mobilize, la marque de Renault, spécialisée dans les services à la mobilité, ainsi que glide.io, start-up du groupe à l’origine du logiciel d’autopartage.

Mobilité, Énergie, Données

C’est lors de l’IAA 2021 que Renault a lancé en grande pompe sa marque de service de mobilité, connue sous le nom de Mobilize. Mais quels sont donc les services proposés par Mobilize?

Afin de répondre aux besoins d’autopartage, la marque Mobilize Share a lancé l’initiative au début de l’été 2021 un projet pilote chez le concessionnaire Renault Oberti à Bergame, dans le nord de l’Italie. L’idée était de créer une mobilité à Bergame et dans les communes voisines pour les personnes qui n’ont pas de voiture, qui ne veulent plus en avoir ou qui souhaitent ré organiser leur parc automobile d’entreprise sans avoir à louer ou à acheter des voitures et sans avoir à se soucier de l’entretien et du nettoyage et, à la fin, de la restitution ou de la vente desdits véhicules.

À Bergame, nous avons rencontré Barbara Oberti et Renato Sarli de la concession automobile Renault Oberti. Ce sont pour ainsi dire les « exportateurs de voitures ». Était également présent Edmondo Pietranera, Head of Mobilize Italia et Denis Fragnoli, l’interlocuteur des entreprises ayant des questions sur l’e-mobilité. Pour répondre aux questions, Paolo Colurcio, CEO de glide.io était accompagné de Luc Habauzit, responsable des opérations, c’est-à-dire de l’interface entre les utilisateurs et les véhicules.  » Nous sommes l’entreprise à l’origine du logiciel d’autopartage, utilisé entre autres par Mobilize Share. En effet, le propriétaire de glide.io a toujours été Renault.”, explique Paolo Colurcio, qui travaille à Paris avec une équipe d’une vingtaine de personnes.

glide.io à bergame

Une technologie hardware Allemande

Concernant le fonctionnement des Renault Zoé en service à Bergame, et tout particulièrement l’ouverture et la fermeture des portes, glide.io collabore avec l’entreprise Invers de Siegen. C’est son fondateur, Uwe Latsch, également CTO de l’entreprise, qui a inventé la technologie d’ouverture sans clé des véhicules au milieu des années 1990. Invers est toujours un précurseur et la base d’une multitude de solutions de partage, que ce soit pour les utilisations privées ou pour l’autopartage d’entreprise. La clé du véhicule, si nécessaire, se trouve dans la boîte à gants pour permettre les arrêts temporaires sur le trajet.  Les boîtiers télématiques sont également à la base de la remontée des données du véhicule vers le smartphone et le back office de l’exploitant pour permettre l’analyse des voyages. Cela fonctionne avec Mobilize et de nombreux autres fournisseurs de services de partage dans le monde entier, et de manière similaire pour les véhicules de pool dans toute entreprise qui s’appuie sur un logiciel d’autopartage d’entreprise de l’un des nombreux fournisseurs.

Plus de 2000 voitures sont gérées par Mobilize Share – en Italie. En Europe, Renault prévoit d’intégrer environ 6000 concessionnaires en plus de celui d’Oberti. Ils ne sont pas seulement le pivot d’une solution de mobilité sans clé, numérisée et de proximité, ils s’occupent aussi en permanence du bien-être des véhicules, comme le confirme la directrice de la concession. Comme elle, de nombreux concessionnaires, et pas seulement en Italie, ont reconnu le potentiel que Mobilize Share peut apporter aux entreprises, aux personnes ainsi qu’à l’environnement. Son directeur marketing, Renato Sarli, est lui aussi convaincu que toutes les parties concernées en profitent. Selon Renault, plus de 15000 véhicules sont désormais connectés à la plate-forme dans toute l’Europe. Afin d’augmenter l’utilisation des véhicules, des spécialistes développent des algorithmes d’intelligence artificielle qui permettent de mieux prévoir la demande des utilisateurs et d’attribuer les véhicules de manière plus efficace. Car dans le domaine de l’autopartage, le temps d’immobilisation est synonyme d’argent perdu.

Prochainement en Allemagne

Les entreprises de Bergame qui utilisent des véhicules Renault liés au programme  Mobilize bénéficient également de grandes libertés. Ils peuvent choisir la taille de leurs modèles, convenir de solutions de nettoyage des véhicules et de nombreuses autres personnalisations. Oberti met également dans chaque véhicule un dépliant plastifié qui explique en images et en texte comment fonctionne la Renault Zoe. Un autre dépliant explique comment les véhicules peuvent être rechargés aux bornes de recharge publiques.

Clotilde Delbos, CEO de Mobilize, a déclaré lors de la table ronde au salon IAA Mobility à Munich en automne 2021 : « Le monde de la mobilité change. Et les entreprises ont également d’autres exigences. Elles veulent agir de manière plus durable et s’éloigner en partie de la voiture de fonction liée à une personne, nous avons maintenant une approche complémentaire avec Mobilize ». Une belle perspective qui se concrétise lentement en Allemagne depuis janvier 2022. Fabian Rangol, Head of Mobilize Germany a déclaré qu’à l’heure actuelle, l’accent est encore mis sur le secteur B2C, mais que les solutions B2B sont également « discutées en interne » dans ce pays. Du point de vue des participants, la phase pilote à Bergame est une réussite et une augmentation de véhicules auto partagés en circulation est à prévoir. De l’avis des experts, l’autopartage d’entreprise a justement un réel potentiel en Allemagne dans les années à venir pour réduire les coûts dans les entreprises et même, à long terme, pour diminuer le volume du trafic.

autopartage à bergame

Si vous voulez en savoir plus sur l’autopartage et les avantages que cela peut représenter pour votre flotte rendez vous sur notre page de solutions


Bonne route avec glide.io!

🚗


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.