En 2022, plus de 80 % des conducteurs français se déplacent seuls dans leur voiture. Ce sont les enseignements du premier baromètre de « l’auto solo » par VINCI Autoroutes. Cette pratique typique touche aussi bien les déplacements personnels que professionnels. Un comportement aux conséquences lourdes, alors que 90 % des déplacements se font par voie routière. Avant cette étude, les chiffres de l’Insee témoignaient déjà de la tendance à privilégier la voiture pour se déplacer et du faible taux d’occupation et d’utilisation des véhicules. Quel est le taux d’utilisation des véhicules en entreprise ? Comment promouvoir les mobilités partagées ? Découvrez les opportunités offertes par l’autopartage !

taux d'utilisation des véhicules en entreprise

C’est quoi le taux d’occupation et le taux d’utilisation ?

Deux indicateurs permettent de suivre la gestion de son parc automobile : le taux d’utilisation, d’une part, et le taux d’occupation, d’une autre. Bien que complémentaires, il ne faut pas confondre ces deux taux : ils renvoient à deux réalités différentes. Le taux d’occupation d’un véhicule s’intéresse au nombre de passagers transportés. C’est le rapport entre le nombre de places disponibles et le nombre de places occupées. Ainsi, un véhicule qui circule avec le nombre maximal de passagers a un taux d’occupation de 100 %. Si la capacité est de 5 places, le taux d’occupation exprimé en pourcentage pourra varier de 20 % (conducteur seul) à 100 % (5 passagers). Il s’exprime plus souvent en nombre de passagers. En moyenne, le taux d’occupation moyen oscille entre 1 et 1,5 en France, c’est-à-dire entre 1 et 1,5 personne par véhicule.

Le taux d’utilisation, lui, désigne la fréquence d’utilisation du véhicule, soit le rapport entre le temps où le véhicule est effectivement utilisé et le temps total disponible. Les entreprises ont tout intérêt à lutter contre l’espace et le temps perdus pour optimiser la gestion de leur flotte. Plus le taux d’occupation et le taux d’utilisation sont élevés, plus l’efficacité économique et énergétique du parc automobile est importante. La maximisation de ces deux taux passe par des outils différents. Le covoiturage permet de remplir les véhicules et donc d’accroître le taux d’occupation. Pour augmenter le taux d’utilisation, c’est l’autopartage qui est pertinent.

Quel taux d’utilisation pour les véhicules en entreprise ?

Pour donner un ordre de grandeur, on estime qu’un bon taux d’utilisation des véhicules en entreprise tourne autour de 60 %. Autrement dit, sur une période donnée, le véhicule est utilisé 60 % du temps et garé les 40 % restants. Dans les faits, on est parfois loin d’atteindre ce taux. En 2018, une étude belge de la FEB montrait qu’une voiture restait garée 95 % du temps. Et la situation n’est pas bien différente en France. Le constat est là : les entreprises sont confrontées à de réels problèmes de mobilité. Alors, quelle est la solution ?

C’est une question de bon sens et de logique. Un bon taux d’utilisation des véhicules en entreprise tourne en général autour de 60 %. Idéalement, pour des raisons de rentabilité, le temps d’utilisation d’un véhicule doit être supérieur au temps de non-utilisation. Pour autant, il ne faut pas chercher à surutiliser les véhicules. Si le taux d’utilisation de 5 % mis en avant par l’étude belge est problématique, un taux d’utilisation inverse de 95 % le serait tout autant. Un taux d’utilisation aussi important démontrerait un problème dans la disponibilité de la flotte. Le but n’est pas d’inverser la tendance, mais de trouver le bon équilibre. Les entreprises peuvent alors augmenter le taux d’utilisation de leur flotte en développant l’autopartage. Place aux bonnes raisons de passer à cette mobilité plus flexible et efficace.

Véhicules en entreprise : pourquoi passer à l’autopartage ?

Les avantages de l’autopartage pour maximiser le taux d’utilisation sont nombreux. L’autopartage est un concept bien distinct du covoiturage. Le covoiturage consiste pour un conducteur à transporter des passagers avec lui pour optimiser ses déplacements. C’est une démarche qui vise donc à maximiser le taux d’occupation. À l’inverse, l’autopartage consiste à partager un même véhicule entre plusieurs conducteurs. Sans propriétaire unique le véhicules peut être réservé par plusieurs utilisateurs durant le créneau de leurs choix, et donc impacte directement le taux d’utilisation.

Alors, pourquoi passer à l’autopartage ? Quels sont les avantages pour les entreprises ? Le partage des véhicules garantit un taux d’utilisation des véhicules en entreprise plus élevé, donc une meilleure rentabilité du parc automobile. Dans une entreprise le coût de leasing d’un véhicule reste à la charge de la compagnie. Le suivi et l’analyse de la gestion du parc automobile via l’autopartage doit donc pouvoir apporter de nouvelles perspectives aux entreprises. Une bonne lecture du taux d’utilisation peut contribuer à adapter la taille de la flotte de véhicules.

L’essor de l’économie collaborative témoigne d’un certain potentiel pour l’autopartage en milieu professionnel. Aujourd’hui, de plus en plus de conducteurs valorisent l’usage de la voiture et non sa possession individuelle. C’est bien la preuve que l’autopartage est une solution pertinente. Avec glide.io, vous disposez d’un logiciel d’autopartage adaptable et évolutif. Vous pouvez alors centraliser la gestion de votre flotte et faciliter le suivi et la remontée d’information sur vos véhicules. Un outil dédié se charge de gérer l’accès aux véhicules. La réservation de la voiture et la gestion des clés se passent via une application. Chaque utilisateur de la plateforme bénéficie en outre d’un accompagnement personnalisé.

Avec glide.io à vos côtés, maximisez le taux d’utilisation des véhicules en entreprise, rentabilisez votre parc automobile et oubliez la sous-utilisation de vos véhicules. Les avantages sont loin de se limiter aux seules retombées économiques. Passer à l’autopartage, c’est communiquer sur ses valeurs et sa culture d’entreprise. Choisir l’autopartage, c’est aussi faire le choix des nouvelles mobilités et de se présenter comme une entreprise plus verte.

Alors que les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’engagement des marques, comment refuser le formidable levier offert par l’autopartage ? Quand on sait que 95 % des émissions de CO2 de la mobilité terrestre sont liées aux transports sur route, la règle de la voiture personnelle par conducteur est dépassée. Le moment est venu de retrouver des transports simples et durables, pour le bien de votre société, et de la société tout court !


Si vous voulez en savoir plus sur l’autopartage et les avantages que cela peut représenter pour votre flotte rendez vous sur notre page de solutions


Bonne route avec gide.io !

🚗

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.